mardi 20 octobre 2015

Ne laissons pas au hasard le futur de Guertin


 
 Lundi le 19 octobre 2015 - Pourquoi le projet Guertin est-il relégué à quelques groupes sans appel d’offre ? Parce que la résolution votée à majorité en juin dernier l’impose. Deux seuls projets sont sur la table maintenant. Ce sont ceux qui répondent aux critères du maire de Gatineau.

 

Donc, pourquoi un comité?

Premièrement parce qu’il n’y a pas de vision claire et d’objectifs globaux définis pour ce projet d’importance.  Le projet a changé au fil du temps et nous, élus, n’avons jamais revu la mission et les nouveaux objectifs que nous voulons offrir à nos citoyens. Est-ce que la construction de plusieurs glaces répond aux besoins ciblés dans l’étude de Planifika? Avons-nous un réel besoin pour un centre de spectacles à 4000 sièges?  D’ailleurs, nous avons encore une étude qui n’a pas été divulguée et partagée aux élus à ce sujet…

Combien de millions sommes-nous prêts à investir pour le domicile des Olympiques? 

Nous avons en main un grand nombre d’études.  Plus de cinq millions de dollars en travaux de recherche et d’analyse ont jusqu’à présent été investis pour le projet de Guertin.  Des investissements qui sont sur le point d’être jetés par la fenêtre si le site Guertin n’est pas considéré ni retenu pour ce projet.

À mon avis, la prochaine étape consiste à élaborer, avec les élus, une vision claire et des objectifs définis pour la ville de Gatineau, pour ses citoyens et nos futurs partenaires.  Il serait très maladroit de laisser des intervenants externes nous proposer leur vision des besoins pour nos citoyens. Nous devons d’abord élaborer une  liste d’objectifs, tant financiers que des besoins en arénas et en temps de glace pour la population de Gatineau. Cette liste nous permettra de dresser des critères d’évaluation pour les projets déposés.

Aréna Guertin sur le site actuel à Gatineau (Source: La Presse)
Deuxièmement, il est impératif que le site où siège l’aréna Guertin actuel fasse l’objet d’une analyse approfondie de sa capacité de développement et de son potentiel économique au profit de la ville. Ce site est un actif économique avec un très grand potentiel puisqu’il se trouve à un endroit central et névralgique dans le redéveloppement et la revitalisation du centre-ville.  L’évaluation de la valeur et du potentiel du site Guertin, jumelée aux études existantes pour définir nos besoins, constituent ainsi une des premières actions à prendre pour nous doter d’un plan d’action bien défini.

Troisièmement, il faut statuer sur l’entité qui prendra en charge le leadership du projet, de l’approche, des échéanciers et des budgets.   Un comité indépendant, composé d’élus et qui se rapporte à l’ensemble du conseil, dont le mandat serait de mettre en place des critères d’évaluations pour les projets reçus doit encadrer ce processus.  Si ce comité juge que les projets déposés ne rencontrent pas tous les objectifs fixés, ce dernier pourrait développer une nouvelle appel d’offre qui reflète les nouvelles orientations et les nouveaux besoins qui auront été définis.  Comme élue, je ne suis pas prête à accepter un projet de rechange ni un projet partiel.   

Je cherche plutôt un projet bien structuré qui tient compte de tous les éléments suivants :   les nouveaux impératifs stratégiques, les nouveaux objectifs financiers et économiques, l’ensemble des priorités identifiées dans les études économiques et de faisabilité, et de l’ensemble des besoins et des priorités de la communauté.

Suite à notre réunion à huis clos sur le sujet de Guertin, il m’apparait encore plus urgent de mettre un comité indépendant sur pied. Il est inacceptable de se retrouver sans objectifs précis et sans documents pour évaluer les retombées économiques et financières des propositions. Il nous faut chercher à voir quelles propositions répondent le mieux aux besoins que nous aurons identifiés. 
Faute de vision, nous sommes sur le point de remettre les clés à un groupe sans avoir de critères, d’objectifs ou même de vote sur ce que nous recherchons pour notre ville.

Source: Radio Canada
Voulons-nous un édifice signature?  Le futur centre sera-t-il dans le secteur Gatineau, ou dans le district du Plateau, ou dans le secteur Aylmer ou encore sur le terrain du Golf Tecumseh? Est-ce que nos besoins sont d’une glace, deux glaces, ou quatre glaces? Voulons-nous une glace commerciale pour des retombées de taxes foncières ou seulement des glaces communautaires sans aucune retombées financières pour la ville? Voulons-nous que des commerces y soient intégrés pour agir comme levier en activité économique et en retombées de taxes? Voulons-nous un site comme le secteur Lansdowne à Ottawa ou un projet comme le complexe Bell à Laval?

Ensemble, élus municipaux, services de la ville et partenaires éventuels, nous avons une opportunité de préciser notre projet afin de regrouper tous nos intérêts et maximiser le potentiel des offres de nos futurs partenaires et soumissionnaires. 

En tant que leader, la communauté s’attend que nous lui offrions la juste valeur d’un projet aussi emblématique que Guertin.  Cette décision est déterminante pour nous tous. Ne faisons pas fausse route avec un projet de rechange, partiel et qui ne tient pas compte des besoins collectifs et des études.

Prenons le temps de bien planifier le futur de Guertin pour les 50 prochaines années et ce, au bénéfice de tous les citoyens et citoyennes de Gatineau.

Sylvie Goneau
Conseillère du district de Bellevue