lundi 19 septembre 2016

Une véritable consultation sur Guertin

Nous demandons un document qui indique les avantages et les désavantages de chacun des scénarios proposés. Une audience publique qui permettrait à la population de s’exprimer sur le sujet. C'était d'ailleurs la proposition que j’avais formulée en conférence de presse en février 2011, en compagnie de Mireille Apollon et de Maxime Pedneaud-Jobin, alors conseiller municipal.


Je crois que cette demande est encore tout à fait pertinente aujourd’hui. Surtout si l'on considère que les sites qui seront analysés, tel que mentionné dans la chronique du 17 septembre de Patrick Duquette du quotidien Le Droit, contribueront à déplacer le centre-ville, tel qu'on le connaît actuellement.

Le déplacement du centre Guertin est d’une grande importance et pourrait avoir comme effet de déplacer le centre-ville du secteur de l’île de Hull au secteur Gatineau.

Mon message est simple et clair: avant de changer la vision de la grande ville et l’emplacement du centre-ville, nous devons respecter les citoyens et consulter la population.

En déplaçant le Centre multi dans un autre secteur qui regroupe déjà plusieurs infrastructures majeures, qui a déjà une bonne densité de résidences en plus d’avoir beaucoup de commerces de proximité et finalement le transport en commun à distance de marche, nous venons ancrer les concepts de centre-ville avec Guertin.

Nous venons enlever au secteur de Hull cet élément de revitalisation prouvé à Saskatoon, Kingston et London. Montréal a construit le nouveau stade dans son centre-ville et même Ottawa le fera. Je crois que la population de Hull et des autres secteurs a le droit de nous parler sur ce qu’ils en pensent.

Il faut avoir une vision grande ville et non seulement parler argent lorsque nous prenons une décision comme celle-ci. Si le site change de secteur comme stipulé dans l’article de Patrick Duquette, il faut reconnaître l’impact que ceci pourrait avoir sur l’ensemble de la ville et sur tous ses citoyens. Toujours en discuter à huis clos n’est pas synonyme de transparence et nous ne pouvons pas aller chercher l’appui des Gatinoises et des Gatinois.

Je reviens avec mon message: nous avons la responsabilité et le devoir de parler avec la population si nous déplaçons le centre-ville du secteur Hull au secteur Gatineau. Nous avons le temps, en attendant le projet de loi spéciale et que les derniers détails soient ficelés, d’ouvrir une conversation avec notre électorat dans une audience publique. C’est ce que je ferais et c’est ce que je demanderai si nous prenons cette direction.

Mon entrevue de ce matin sur le sujet avec Le Droit



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire