mercredi 21 septembre 2016

Voulez-vous plus de transparence? 

Voici mon allocution au conseil municipal d'hier soir, à Masson-Angers. 

« Place de la Cité et Tecumseh sont totalement inadaptés pour recevoir "Guertin".
Le stationnement est insuffisant et le transport en commun totalement inefficace pour s'y rendre à partir d'Aylmer, même de Hull.

Ça me semble poussé fort de dire que si on déménage Guertin on déménage le Centre-ville.
Faudrait savoir en même temps quelle est l'intention de la ville avec le terrain actuel de Guertin.

Bon je comprends, les Hullois tiennent à leur équipe et c'est bien. 
Mais ne pleurez pas quand les coûts astronomiques de la nouvelle construction sortiront
! »

Voici des extraits de la conversation qui se déroule en ce moment sur mon Facebook, et à laquelle je n'ai pas le droit de participer. Dans l’article du Droit paru lundi, j’ai demandé une consultation publique durant le processus pour que la population puisse s'exprimer (accès à l’information – des présentations publiques!)

Je dis encore que les élus ont le droit de jaser avec les Gatinoises et les Gatinois. C’est mon message.

-Pourquoi ne pas améliorer l'accessibilité à l'information en rendant l'information publique sur le site web?
-Une autre façon serait de remettre aux élus l’information plus tôt dans le processus pour que nous puissions la partager avec vous, avant les votes.
-Nous avons besoin d’avoir une conversation avec les gens, surtout sur les gros projets.  On aime ça jaser au Québec.  On jase sur tout, la température, le déneigement, alors pourquoi sur Guertin et le budget, sur comment on dépense votre argent!

C’est impossible en ce moment parce que les sessions de travail sont à huis clos et les présentations publiques sont immédiatement suivies d’un vote. Les organismes et les citoyens n'ont pas de place ni le temps de s’exprimer. Alors ils le font sur mon Facebook sans savoir si le sujet est pertinent ou pas, parce qu’ils ne connaissent rien de ce que l’on parle parce que c’est caché.

Jaser, ça ne coute rien! Jaser, ça n’ajoute pas de temps au processus de décision. Vous ne pouvez pas me dire le contraire. Regardez, ici ce soir, au conseil, on jase. Il faut parler aux gens pendant le processus, pas après que toutes les décisions soient prises. Il faut que vous soyez inclus dans le processus.

Et oui, nous sommes élus pour prendre des décisions. Soyez sans craintes, je suis plus que capable des prendre des décisions toute seule, mais pour moi c’est de vous respecter que de vouloir vous consulter. De vous donner la chance de vous exprimer c’est de respecter le citoyen qui suit la politique, le citoyen qui veut influencer, qui veut comprendre. C’est de la saine démocratie.

Donc, comme je disais, ça ne coûtera pas une fortune pour répondre à vos questions sur Facebook ou à vos courriels. Pour ceux qui ne veulent pas être consulté, vous pouvez vous réjouir, parce qu’en ce moment à la ville de Gatineau, le citoyen n’est pas inclus dans la conversation sur Guertin.

Par contre, si vous êtes de ceux qui veulent de l’information, qui veulent un processus transparent et avoir l’opportunité de parler avec vos élus sur le sujet, je vous invite à envoyer un courriel à votre conseillère ou votre conseiller, et surtout au maire, en demandant plus de transparence. 

Qui sait, peut-être allons-nous réussir à vous inclure dans le processus la prochaine fois.


Merci!

lundi 19 septembre 2016

Une véritable consultation sur Guertin

Nous demandons un document qui indique les avantages et les désavantages de chacun des scénarios proposés. Une audience publique qui permettrait à la population de s’exprimer sur le sujet. C'était d'ailleurs la proposition que j’avais formulée en conférence de presse en février 2011, en compagnie de Mireille Apollon et de Maxime Pedneaud-Jobin, alors conseiller municipal.


Je crois que cette demande est encore tout à fait pertinente aujourd’hui. Surtout si l'on considère que les sites qui seront analysés, tel que mentionné dans la chronique du 17 septembre de Patrick Duquette du quotidien Le Droit, contribueront à déplacer le centre-ville, tel qu'on le connaît actuellement.

Le déplacement du centre Guertin est d’une grande importance et pourrait avoir comme effet de déplacer le centre-ville du secteur de l’île de Hull au secteur Gatineau.

Mon message est simple et clair: avant de changer la vision de la grande ville et l’emplacement du centre-ville, nous devons respecter les citoyens et consulter la population.

En déplaçant le Centre multi dans un autre secteur qui regroupe déjà plusieurs infrastructures majeures, qui a déjà une bonne densité de résidences en plus d’avoir beaucoup de commerces de proximité et finalement le transport en commun à distance de marche, nous venons ancrer les concepts de centre-ville avec Guertin.

Nous venons enlever au secteur de Hull cet élément de revitalisation prouvé à Saskatoon, Kingston et London. Montréal a construit le nouveau stade dans son centre-ville et même Ottawa le fera. Je crois que la population de Hull et des autres secteurs a le droit de nous parler sur ce qu’ils en pensent.

Il faut avoir une vision grande ville et non seulement parler argent lorsque nous prenons une décision comme celle-ci. Si le site change de secteur comme stipulé dans l’article de Patrick Duquette, il faut reconnaître l’impact que ceci pourrait avoir sur l’ensemble de la ville et sur tous ses citoyens. Toujours en discuter à huis clos n’est pas synonyme de transparence et nous ne pouvons pas aller chercher l’appui des Gatinoises et des Gatinois.

Je reviens avec mon message: nous avons la responsabilité et le devoir de parler avec la population si nous déplaçons le centre-ville du secteur Hull au secteur Gatineau. Nous avons le temps, en attendant le projet de loi spéciale et que les derniers détails soient ficelés, d’ouvrir une conversation avec notre électorat dans une audience publique. C’est ce que je ferais et c’est ce que je demanderai si nous prenons cette direction.

Mon entrevue de ce matin sur le sujet avec Le Droit